Oliver Adam – 2010 – Pocket – 282 pages

Paul a deux enfants, mais aussi une femme, Sarah, qui a disparu depuis un an. Pour changer de vie et essayer de « vivre » il repart à Saint-Malo, la ville qui l’a vu naitre. Là-bas il va essayer de reprendre goût à la vie, jour après jour. C’est ainsi qu’on fera la connaissance de plusieurs personnages aussi attachants les uns que les autres, liés de près ou de loin à Paul et ses enfants.
Ce roman se révèle souvent dur et sombre mais sonne juste, l’histoire d’un père paumé qui voudrait reprendre pied. On y décèle cependant le regard aimant que porte un papa sur ses deux enfants, ce regard doux et protecteur qui sait aussi réchauffer le coeur.

Note : 4/5

Doy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s