Douglas Kennedy – 2009 – Pocket – 599 pages

Dans ce roman, dense et très bien écrit, Douglas Kennedy dresse le portrait d’Hannah, une femme qui a construit au fil des années (l’intrigue commence dans les Etats-Unis des années 60 et s’achève sous l’ère de George W. Bush junior) une vie harmonieuse avec son mari, rencontré alors qu’elle était encore étudiante et qu’elle a épousé malgré la désapprobation de ses parents. Une erreur de jeunesse la rattrape bientôt, alors même que sa fille, en pleine dépression, disparaît… La voilà donc contrainte à faire face au jugement de concitoyens puritains, peu enclins à lui pardonner ses aspirations libertaires passées…
Malgré quelques longueurs – surtout dans la deuxième partie – ce roman plein d’humour, et souvent touchant, décrit avec justesse la relation homme-femme, les petits riens qui font le quotidien d’un couple, mais aussi le fragile équilibre qui s’instaure au sein de celui-ci et qui peut être remis en cause à tout moment.  Un livre à recommander à toutes celles et ceux qui savent que la vie à deux n’est pas toujours un long fleuve tranquille… mais aussi à tous les autres !

Note : 4/5

Shifue.

Publicités

Un commentaire sur « Les charmes discrets de la vie conjugale »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s