Tome 31 – Albert Uderzo – 2001 – Les Editions Albert René – 44 planches

Ca faisait longtemps que j’avais ce tome dans la bdthèque, jamais je ne l’avais ouvert. Je n’avais pas trop envie de le lire, croyant me rappeler de mauvaises critiques lors de sa sortie. C’est quand même triste d’avoir certains albums d’Astérix le gaulois et de ne pas les lire. Allez je m’y mets, autant se faire une idée perso après tout. Vous voulez que je vous dise, en fait je l’avais déjà lu mais je m’en souvenais pas du tout, c’est dire…
C’est donc de nouvelles aventures que nos deux amis s’apprêtent à vivre. Nous y découvrons leurs mamans  (Praline & Gélatine) mais aussi leurs papas (Astronomix & Obélodalix). Une fausse Falbala viendra s’inviter dans cet épisode pour récupérer des objets important aux yeux de Pompée.
Bon objectivement ce tome est très moyen, on ressent le manque cruel de Goscinny au scénario. J’ai quand même souris à plusieurs jeux de mots rigolos : « ha! ha! ha! j’en ricane d’aisance » … pouet ! Les dessins sont quant à eux toujours aussi bons, allez je mets la moyenne.

Note : 3/5

Doy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s