Tim Burton – 2010

Voyons voir ce que nous propose Tim Burton avec ce nouveau film. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en voyant l’affiche avec Johnny Depp on sait tout de suite qui a réalisé cette nouvelle version d’Alice. Sur le papier ça semble très alléchant : T.Burton aux manettes, J. Depp et Helena Bonham-Carter – madame Burton à la ville – devraient donner à ce film une envergure certaine. Est venue le temps de la critique, je veux dire celle des pros, ceux qui savent. Deux écoles : « Télérama »et « les Inrock », qui flinguent cette version ; « Le Monde » et « Ciné Live » qui, eux, l’encensent. Ben nous v’là bien si même les pros sont pas d’accord ma bonne dame… Reste une seule chose à faire, se faire sa propre opinion…
Nous voilà donc, Shifue et moi, munis de nos magnifiques lunettes 3D, class. La première chose à dire est que la 3D procure des effets assez saisissants, je n’avais pas ressenti autant cela avec Avatar. On croirait presque attraper certains objets qui se dirigent vers nous. L’histoire maintenant. Il s’agit à nouveau de l’histoire d’Alice bien entendu mais avec une nouvelle quête, plusieurs années plus tard. En effet elle a maintenant 20 ans. A nouveau elle va suivre le lapin pour tomber dans un graaaaand trou, très prooofond. A partir de ce moment elle va rencontrer des personnages incroyables, haut en couleurs, pour se diriger pas après pas vers le château de la Reine Rouge. Mention spéciale pour le chat qui a beaucoup de dents, enfin suis pas véto mais peut-être devrait-il consulter ?
C’est maintenant le moment où il faut prendre partie, choisir son camp et opter pour le bon coté de la force… Je me serais pas gouré de film moi ? Alors de quel coté se ranger ? Le bien, le mal ? Film bof ou top ? Moi je dois dire que j’ai bien aimé ce film, je suis rentré dans l’histoire et les effets spéciaux sont du plus belle effet. Bref j’ai passé un très bon moment et je ne regrette pas les 1h49 avec ces lourdes lunettes sur le nez.

Doy.

Pas grand chose à rajouter, si ce n’est que les costumes et les décors sont également très soignés. J’ai par exemple beaucoup aimé les robes d’Alice qui doivent s’adapter à sa taille, selon qu’elle grandit ou qu’elle rapetisse… Si je devais émettre un petit bémol, je dirais quand même que le scénario est un peu mince.
Mais pour les effets spéciaux, la 3D, et Johnny Depp (hum, hum…) en « Chapelier fou » pas si fou que ça, dans une composition très touchante (car on devine qu’il a enduré certaines souffrances), le film vaut largement le détour.

Shifue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s