Tomes 1 à 4 – Fred Duval, Thierry Gioux, Christophe Quet, Carol Beau – 2004 à 2007 – Delcourt – 4×46 planches

Maintenant que j’ai lu tout le premier cycle, c’est à dire 4 tomes, je vais pouvoir donner un avis plus complet d’Hauteville House. Tout d’abord pardonnez mon inculture mais si certains d’entre vous savaient que Hauteville House était le nom de la maison d’exil de Victor Hugo sur Guernesey, moi, je l’ignorais. Toujours est-il que tout part de là, les agents qui essayent de contrecarrer les plans de Napoléon sont à la solde d’Hugo. Pour mémoire (et ça je le savais en revanche) le « petit » Napoléon et Victor n’étaient pas très copains. En effet  en 1852, Louis Napoléon Bonaparte a signé le décret d’expulsion de Victor Hugo qui s’était opposé au coup d’Etat en 1851. Alors réfugié, Hugo lui répond par la publication d’un texte nommé « Napoléon le Petit » qui restera dans les annales des pamphlets politiques et qui aujourd’hui rappelle un autre omni-président – suivez mon regard. Bref, le titre de cette bd est lié à cette histoire.
J’ai découvert autre chose avec cette série, heureusement que j’ai croisé ces albums pour rehausser un peu mon niveau vous dites vous sûrement, mais j’assume. J’ai découvert disais-je, le concept du « Steampunk« . Quoi que c’est que le steampunk ? Bonne question à laquelle je vais tenter de répondre rapidement mais wikipédia (je le dis pas trop fort car y’a des gens qui l’aiment pas) vous en dira plus. Déjà steam veut dire vapeur en anglais (on sent le gars qui a eu son TOEIC). Le terme steampunk (futur à vapeur) fait référence à l’utilisation massive des machines à vapeur au début de la révolution industrielle. Je viens d’ailleurs de me remémorer toutes ces inventions dans « Wild Wild West », ça c’est du steampunk.
Que puis-je bien vous dire à propos du contenu maintenant ? Eh bien que je ne change pas mon fusil d’épaule depuis le 15 mars dernier (date de lecture du tome 1), car j’ai aimé cette série. Tout d’abord on peut classer les 4 tomes  selon les 4 éléments : Zelda (la terre), Destination Tulum (l’air), Le steamer fantôme (l’eau) et enfin Atlanta (le feu), les couvertures nous le montrent assez bien et le contenu encore plus. Ensuite l’histoire tient bien la route, le scénario est soigné et les différents albums homogènes. On trouvera néanmoins que les gentils sont « gentils » et les méchants vraiment « méchants pas beaux », on hésite pas longtemps à se positionner dans un camp plutôt que dans un autre. Le dessin est toujours aussi précis, le trait net et agréable. Enfin les couleurs sont assez bluffantes, les planches sont vraiment belles et on prend plaisir à tourner les pages.
Voilà donc ce que je tire de ce cycle, de la satisfaction d’être plus culturé, et ravi d’avoir passé un bon moment. Enfin, j’espère que les opus 5 et 6 seront du même tonneau.

Note : 4/5

Doy.


C’est en feuilletant le tome 6 de cette série que j’ai eu envie de me lancer. En effet j’ai trouvé les planches très colorées et les dessins très précis. Allez zou on va voir ce que donne cette bd. Au passage je tombe sur une promo, pour l’achat du tome 5 le tome 1 est gratuit. Plutôt cool ma life non ?
Donc revenons à nos moutons ou plutôt aux agents républicains établis à Guernesey qui doivent contrecarrer les projets scientifiques du vilain Napoléon III. L’action se déroule en 1864. Cette bd est également un mélange des genres : espionnage, aventure, histoire, fantastique, vous mélangez et vous obtenez une histoire très réussie. Ce tome met en place tous les acteurs et les prochains épisodes devraient être excellents si on rentre au cœur de l’action.

Note 4/5

Doy. (15/03/10)

Publicités

Un commentaire sur « Hauteville House – Cycle I »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s