Tome 1 ‘Maman vous aime’ – B. Bouton, C. Fortier – 2010 – Dargaud – 46 planches

C’est la couverture de cette BD qui m’a d’abord attirée. Beaucoup d’originalité, en effet, au niveau du dessin et des couleurs très saturées, et en même temps assez limitées en nombre, créant tout de suite une atmosphère singulière. Et l’histoire me direz-vous ? Et bien, ce ‘conte cruel’ (je reprends l’expression  – lue sur un forum – à mon compte, car je la trouve très pertinente pour décrire cet album) s’ouvre sur une scène dramatique : pour protéger sa petite soeur Prune d’une collision inévitable avec un cheval lancé à vive allure, Janus s’interpose et se réveille dans le noir : il est devenu aveugle dans l’accident. Nous retrouvons le frère et la soeur quelque temps plus tard dans un orphelinat, avec d’autres enfants aussi tristes et misérables qu’eux. Cette nuit-là, une musique étrange s’élève sous leurs fenêtres ; c’est Braise, un chat noir, qui joue d’un drôle d’instrument et leur propose de le suivre dans un pays enchanté où ils pourront enfin rencontrer celle qui deviendra pour eux la personne qu’ils auraient tant aimé connaître : leur maman. Point n’est besoin d’en dire plus, à mon sens : vous vous doutez bien que les enfants ne vont pas trouver, dans ce pays de cocagne, la joie, l’enchantement et l’amour qui leur ont été refusés depuis la naissance.
Mon avis maintenant : le trait et le parti pris graphique sont réussis et servent bien l’histoire. Pour preuve : la galerie de personnages qui accompagnent Braise (incarnation du Diable, comme son nom et son apparence sembleraient l’indiquer ?) dans ce monde mi-enchanté mi-hanté, que l’on dirait droit sortis d’un film de Fellini. Le scénario est également accrocheur, même si, comme c’est le cas dans de nombreuses séries, le premier tome est plutôt là pour planter le décor. Cependant, je me suis sentie assez déroutée et perplexe en refermant l’album, finalement un peu trop noir pour moi (qui l’eût cru ?).  J’aurais sans doute aimé y trouver un peu plus d’ironie et de second degré, qui ne sont pourtant pas absents dans certaines planches, notamment au travers des répliques de Braise. Bref, je suis assez curieuse de voir ce que va donner la suite des aventures de Janus et Prune dans cet univers sans pitié, en espérant y déceler un soupçon d’humour… noir.

Note : 3/5

Shifue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s