Tomes 1 à 3 – O. Supiot – 2006 à 2008 – Vents d’Ouest – 53, 46 & 46 planches

Une découverte enthousiasmante, un véritable coup de coeur ! Voilà, c’est dit ! Je n’irai pas par quatre chemins pour vous dire ce que je pense de cette série, car je suis littéralement tombée sous le charme d’un dessin magnifique de poésie et de force, rehaussé par des couleurs incroyables. En outre, les aventures du célèbre Baron contées dans ces trois tomes sont vraiment… dépaysantes. Bref, une totale réussite ! Bien sûr, je connaissais le nom et certains éléments de la vie de ce héros fantasque, mais je n’avais pas vu le film de Terry Gilliam, contrairement à Doy qui, lui, l’a vu plusieurs fois (veinard !). Ceci étant, il ne me semble pas gênant ici de ne pas avoir une connaissance fine en la matière, car le titre seul (‘Les aventures oubliées…‘) laisse à penser que l’auteur, Olivier Supiot, a pris quelques libertés avec la biographie de cet aventurier mythomane. Alors ? Qu’est-ce qui pourrait bien m’avoir poussée vers cette série dont je n’avais pas entendu parler avant de la découvrir sur les stands du Salon de la BD de Lyon ? Et si j’avais été tout simplement hypnotisée par le regard bleu glacier du Baron sur la couverture du tome 1 ? Un regard pénétrant, implacable, envoûtant ? Car force est de reconnaître que Münchhausen possède une personnalité trouble et troublante, oscillant sans cesse entre folie et originalité. C’est d’ailleurs son geôlier, un marchand d’esclave cupide, qui le définit le mieux à la fin du premier tome : ‘Aucune prison ne peut le retenir sinon les frontières de sa propre imagination‘.
Vous l’aurez compris, je ne vais pas vous raconter ici les aventures du Baron. Je préfère vous laisser découvrir ces trois magnifiques albums qui, je l’espère, vous enchanteront tout autant que moi. Mais je peux néanmoins évoquer rapidement deux éléments qui permettent de saisir l’ambiance
générale de la série : le personnage de la Mort, qui apparait au Baron sous les traits d’une femme aveugle vêtue de noir, revient à plusieurs reprises hanter ses jours et ses nuits en lui disant que son heure est venue (c’est d’ailleurs à elle que revient la tâche de conclure la série…) ;  le côté romantique voire sentimental de Münchhausen qui lui joue des tours à deux reprises, dans le tome 1 et le tome 3, lorsqu’il succombe aux charmes de femmes qui vont s’avérer dangereuses, et qui révèle une nouvelle facette de sa personnalité. A présent, comment conclure alors qu’il y aurait encore tant de choses à dire ? Et bien je dirai simplement que, lorsque lecture et plaisir se rejoignent, c’est le bonheur absolu !

Note : 5/5 ♥♥

Shifue.

Publicités

Un commentaire sur « Les aventures oubliées du Baron de Münchhausen »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s