Tome 1 & 2 – D Tronchet – 1997/98 – Dupuis – 2 x 54 planches

Le président de la république l’a décidé, à Houppeland c’est tous les jours Noël. Il est obligatoire de réveillonner tous les soirs, d’être heureux et de s’amuser. Pour vérifier que tout se passe comme la loi le prévoit, la brigade des Joyeux Drilles peut venir perquisitionner chez tout un chacun afin de vérifier que l’ambiance est ‘sensass’ ! Si on trouve une personne qui ne s’amuse pas ou qui fait un cadeau ‘bof’, elle sera immédiatement jugée et envoyée dans un camp de l’humour. C’est donc lors d’un réveillon que René Poliveau fait la connaissance d’Arlette Champagne, il en tombe immédiatement amoureux alors qu’elle lui offre une fourchette tordue. Mais Arlette n’est pas madame tout le monde, elle en a assez de cette politique de la bonne humeur et souhaite rejoindre la résistance. C’est ainsi que René va se retrouver bien malgré lui au cœur de la lutte contre le pouvoir en place, de l’absurdité ambiante.
Attention, voilà une bd incroyable !!! Déjà quand j’achète un album de Tronchet je pars avec un a priori très positif, j’adore la façon dont il aborde la vie, souvent avec un humour noir qui laisse réfléchir. C’est donc un album intermédiaire dans l’œuvre de Tronchet qui marque une sorte de lien entre 2 époques. En effet, cette bd nage dans l’humour décapant des albums qui ont fait connaître l’auteur (Jean-Claude Tergal ou les Damnés de la Terre) mais dans le même temps, laisse entrevoir une évolution qui consiste justement à trouver un exutoire à cet humour dans le cadre d’un scénario bien plus construit. Ce qui est admirablement mené, c’est ce paradoxe de l’obligation d’être heureux. En effet on croise cette milice des joyeux drilles qui nous rappelle celles d’autres époques, de noir vêtue au brassard rouge. On retrouve également la résistance qui se met en place pour déstabiliser le pouvoir en place, celle dans laquelle René se retrouvera sans l’avoir voulu. Vraiment un scénario très réussi, une très bonne histoire sur des traits qu’on connait déjà et qu’on apprécie – ou pas – font que l’on passe un fort bon moment en compagnie de ces 2 tomes. Rien que cette couverture donne le ton, un Père Noël avec un fusil, incroyable…

Note : 5/5

Doy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s