Andreï Makine – Seuil – 2009 – 293 pages

Choutov est un écrivain d’origine russe d’une cinquantaine d’années. Il vit à Paris dans un modeste appartement sous les toits et ne connait pas le succès qu’il pense mériter, raison pour laquelle sans doute il est un peu aigri. Léa, la jeune femme qui partageait sa vie depuis 2 ans, finit d’ailleurs par le quitter. Il décide donc de partir à Saint-Pétersbourg sur les traces de son amour de jeunesse, Iana. Mais alors qu’il pense retrouver une femme et une ville identiques à celles qu’il avait quittées des années auparavant, il ne reconnaît plus Iana devenue une femme d’affaires intraitable qui passe sa journée à donner des ordres par téléphone, et il se perd dans les rues d’une ville qui ressemble désormais à n’importe quelle grande ville du monde occidental.
Andreï Makine aurait pu nous faire voyager avec Choutov à travers cette nouvelle Russie, convertie au capitalisme. Mais il a choisi à l’inverse de nous ramener des années en arrière, pendant la Seconde Guerre Mondiale puis pendant les purges staliniennes, en nous faisant entendre la voix d’un homme inconnu : Volski, le voisin de Iana, dont Choutov va écouter les confidences une nuit durant. C’est sans doute en cela que ce roman est original : avec le récit – poignant – de Volski, le lecteur est tout d’abord dérouté, il pense que cette parenthèse va se refermer rapidement pour revenir à l’histoire principale, celle de Choutov et Iana. Mais en fait c’est la vie de Volski qui constitue le principal sujet de ce livre. Volski, un homme inconnu qui incarne à lui seul une époque révolue : celle de l’ancien Empire soviétique.

Note : 4/5

Shifue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s