Opération Dynamo – Wallace, R. Hautière, S. Agosto – 2010 – Zéphyr BD – 46 planches

Espagne, 1938, la bataille fait rage entre les républicains et les franquistes épaulés par les allemands. Parmi les pilotes des Brigades Internationales, un jeune français du nom de Gabriel Messine rentre à la base après avoir abattu 2 BF 109. Malgré cette victoire il est contraint de quitter l’Espagne suite à la dissolution des Brigades Internationales. C’est en France que nous retrouvons le jeune pilote, en 1940, à bord de son Morane 406. Alors qu’il sort pour des essais en vol, son leader et lui sont pris en chasse par 2 BF 109, ils se retrouveront au tapis, en plein milieu de l’opération Dynamo, à Dunkerque. Bien que blessé à la jambe, le jeune français parvient à embarquer avec les troupes présentes et se retrouve en Angleterre.
Encore une bd sur l’aviation vous direz-vous. Oui oui j’aime les avions qui volent dans le ciel et qui font de jolies trainées … ah soupirs, c’est beau. Bon bref je suis pas le seul à aimer ça et certains ne s’y trompent pas, il existe des amateurs de bds, potentiellement intéressés, des amateurs d’avions, potentiellement intéressés et les deux, forcément intéressés. Et y’en a un paquet !! Zéphyr BD semble avoir parfaitement intégré cette info et sort régulièrement des albums dédiés aux engins ailés (Normandie Niemen, Les Enragés, Team Rafale et j’en passe). Seulement comme je l’ai déjà dit par le passé, il ne suffit pas de mettre de jolis avions sur des planches pour faire du Buck Dany ! Et ben bardaf, en plein dedans ! Alors je dois bien dire que ça me chauffe un peu de lire certaines (je veux pas toutes les mettre dans le même panier) de ces bds avec des scénarios écrits à la va vite ! De toutes façons c’est pas grave le lecteur regardera que les zavions et fera « Ouuuah regarde un peu l’immelmann » avec des yeux ronds! Ben non, moi j’aimerais bien que ça tienne la route car mettre 100 balles dans un bouquin lu en 30 minutes c’est déjà pas donné, alors si en plus l’histoire est bancale… Je suis d’autant plus étonné que les scénaristes ne sont pas des débutants, Régis Hautière (Au delà des nuages) et Wallace (Le vol des anges) connaissent à priori le métier. Et j’enfoncerai même le clou en disant également que bien souvent les dessinateurs maitrisent parfaitement les traits de leurs avions mais qu’en revanche c’est franchement bof coté visages. Dans FAFL, Messine part en Angleterre et y retrouve sa mère. Eh bien heureusement que c’est écrit car en voyant son visage j’avais plutôt l’impression que c’était une copine du même âge. Nan franchement j’aime l’aviation mais pas au point de lire des bds pas bien ficelées. D’ailleurs je l’ai ramené cette bd et à la place j’ai pris « Nous ne serons jamais des héros » qui s’est révélé un formidable choix. Pourtant son papier et sa couverture mats m’avaient vraiment séduit, dommage…

Note : 1,5/5

Doy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s