1. Günther pulst – Nicolas Juncker – 2009 – Glénat – 64 planches

19 hommes sont enfermés dans un sous-marin allemand, leur mission est secrète comme bien souvent en pareil endroit. L’ambiance est électrique en ces lieux, les hommes sur les dents, stressés, usés… Il règne ici une ambiance d’enfermement, univers clos, trop petit pour tant d’hommes. C’est Pulst qui nous présente son environnement en disant « Ca pue le gasoil, ça pue la sueur, la merde, la pisse, le sperme froid ». Mais enfin le voyage touche à sa fin, les hommes vont enfin pouvoir retrouver la terre ferme et penser un peu à autre chose. C’est sans compter la SS qui attend les 19 hommes, pour mener une inspection qui expédiera un homme en déportation. Mais qui dans l’équipage a bien pu le donner ?
J’ai été attiré par cette bd pour ses planches très sombres. En feuilletant on se rend tout de suite compte du manque d’espace et du manque de lumière, on se sent à l’étroit et c’est peu dire. Le bruit de fond que produisent les machines est incrusté en lettre grasses, c’est oppressant, on se rend compte qu’il y a toujours un ronronnement assourdissant, que les hommes ne connaissent pas le calme. Bref un endroit où on n’aimerait pas partir en vacances. Et puis s’il n’y avait que le lieu… Non les hommes ici sont à bout, la moindre réflexion vire au pugilat. Il parait d’ailleurs qu’ici on trouve le fleuron de la marine, l’élite du Furher. Je ne sais pas comment rendre ce sentiment de noirceur mais Juncker lui a bien réussi son coup. Cette bd est un polar noir, oppressant qui nous montre le coté sombre de chaque homme. Pas très optimiste vous me direz et vous aurez sans doute raison mais pouvait-il en être autrement dans un tel environnement à un tel moment de l’histoire ? En tout cas c’est pour moi une réussite tant au niveau du scénario qu’au niveau du dessin.

Note : 4/5

Doy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s