Intégrale – Tronchet – 2010 – Futuropolis – 2 x 60 planches

Prunelle est soucieuse de sa planète et de l’environnement. Elle fait du vélo, trie ses déchets, prend des douches plutôt que des bains. Elle assume totalement ses choix environnementaux et veut ouvrir un cabinet de naturopathie, les soins par les plantes. Bref Prunelle est l’amie de la nature. Ajoutez à ce tableau qu’elle est une immense gaffeuse, ce n’est pas méchant, elle ne le fait pas exprès, mais s’il y a une gaffe à faire c’est pour sa pomme. Pour finir de définir le personnage une de ses particularité est de mélanger les dictons et proverbes, ainsi elle voit la l’oeil dans la poutre du voisin… Nature peinture la fille ! Tous les soirs elle appelle sa maman pour lui raconter sa journée, et comme le portable ne passe pas partout elle est obligée de passer ses appels depuis sa salle de bain. Tout se passerait normalement – si tant est que la vie de Prunelle est normale – si elle ne s’était pas rendu compte qu’une sitcom au succès grandissant relatait purement et simplement sa propre vie et que le public la trouve vraiment très comique. Quel est donc ce mystère ?
Et voilà il va nous ressortir ses discours sur Tronchet, il aime son travail et patati et patata, il aime son style, son univers ! Eh ben oui c’est exactement ce que je vais vous dire une fois de plus. Pour couper court à toute ambiguïté je ne dis pas ça parce que le gars est ch’ti, ça fait de lui un mec encore mieux mais c’est bien son travail que j’apprécie ici. Cette série est plus légère que les dernières dont j’ai parlé ici, je pense notamment à La-bas qui m’avait ému. Là nous sommes plutôt en présence d’un vaudeville, les scènes rigolotes se succèdent et nous amusent. Attention il ne faut pas croire qu’on ne fait que rigoler, non Tronchet a cette particularité de balancer des scuds en faisant sourire, et réfléchir. C’est bien ça le tour de force. On trouve plusieurs personnages typés, dont le caractère est poussé à l’extrême comme le banquier de Prunelle ou encore sa maman. Coté dessin il n’y a rien de nouveau je serais tenté de dire et c’est bien ça que j’aime car Tronchet a SON style, celui qui plait ou pas. Moi je trouve ses planches très colorées vraiment jolies, j’aime ce trait gras, imprécis .Oui oui et oui vous aviez raison, j’ai une fois de plus fait l’éloge du travail de Didier Tronchet, mais bon je vais pas cracher dans la soupe juste pour vous faire plaisir.

Note : 5/5

Doy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s