Tome 7 – O., J. et AC. Jouvray – 2012 – Paquet – 46 planches

Lincoln is back ! Nous le retrouvons pour ce 7ème opus le cow-boy solitaire et nouvelement barbu en train de chasser l’ours à sa façon dans les montagnes enneigées. Le méthode employée n’est pas à conseiller à tout le monde puisqu’elle consiste à se laisser attaquer par l’animal et s’engager dans un corps à corps. Le décor est planté. On se rappelle que notre héros est immortel et lui aussi pour le coup. Tout se passe bien pour lui, il chasse, vend ses peaux, s’achète de l’alcool avec l’argent gagné, se saoule, cuve et la boucle est bouclée. Sa vie semble lui convenir parfaitement jusqu’au jour où un « illuminé » en robe de bure convainc les autorités d’interdire la vente et la consommation d’alcool. C’en est trop pour Lincoln qui ne l’entend pas de cette oreille et va vite reprendre – ou essayer de reprendre – les choses en main, à sa manière. Pour se faire il sera aidé par deux acolytes alcooliques plus qu’improbables…

Alors vous savez que je suis un grand fan de Lincoln depuis longtemps déjà. Ce tome 7 était attendu par beaucoup de monde depuis maintenant 3 ans. Retour gagnant ou pas ? Et autre question est-on objectif quand on est fan ? Entendez par fan quelqu’un qui aime vraiment bien cette série, pas le mec fa-natique. C’est vrai que je l’attendais depuis un paquet (jeu de mot…) de temps cet album. Alors quand elle arrive on se sent un peu fébrile. Déjà ça fait plaisir de retrouver le même bonhomme renfrogné, bourru, grincheux mais tellement attachant. Découvrir de nouvelles têtes fait également plaisir, surtout les 2 acolytes de Lincoln qui valent le détour. L’humour caustique est toujours présent, c’est toujours cinglant, ça va droit au but. Je pense en revanche qu’à force de connaitre le personnage on s’habitue à lui et à sa dialectique, on est moins étonné du ton donné. J’ai trouvé que Dieu et le Diable étaient moins présent que par le passé dans ce tome. Ils jouent un rôle nettement moins important, même si la dernière case laisse présager d’une nouvelle vie à Lincoln. D’ailleurs la dernière planche ouvre carrément la porte à la suite des évènements ce qui me fait penser que ce tome 7 serait presque un album de transition, de remise en route ? Quoi qu’il en soit moi je suis toujours aussi bon public pour le travail de la famille Jouvray. Je n’ai pas été déçu et j’attends la suite avec une impatience non- dissimulée. Si comme moi vous aimez Lincoln et si vous avez quelques kopecks de coté, les planches de ce tome sont visibles et à vendre chez Bleus et originaux, à Lyon.
A ma question retour gagnant ou pas, je dirais : OUI !!! 🙂

Pour lire nos anciens posts sur cette fabuleuse série c’est ICI

Note : 5/5 

Doy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s