Tout seul DoyChabouté – 2008 – Vents d’Ouest – 368 planches

C’est l’histoire d’un homme seul, comme le titre l’évoque. Il est né dans un phare, n’a connu que ses parents qui étaient gardiens de ce colosse de granit. Ses parents sont mort, le phare a été automatisé, lui y est resté. Personne ne l’a jamais vu, il n’a jamais vu personne, pas même les marins chargés de le ravitailler une fois par semaine suite à un pacte passé avec le père défunt. Comment supporter cette solitude de tous les jours ? Mais que peut bien faire un homme de 50 ans seul dans un phare ?
IMAGINATION n.f. Faculté qu’a l’être humain de se représenter par l’esprit des objets, des faits irréels ou perçus. Faculté d’inventer, de créer, de concevoir.
Attention bd culte, chef d’oeuvre, coup de coeur, tous les superlatifs que vous voudrez !!! J’ai tout simplement adoré ces 368 pages d’une histoire pleine d’émotion. Jusqu’à ce jour je n’avais encore rien lu de Chabouté. Je souhaitais le faire depuis que j’ai feuilleté son dernier opus, ‘Un peu de bois et d’acier’, sorti en septembre également chez Vents d’Ouest. J’évoquais d’ailleurs cette nouvelle bd dans le post Euh oui un banc… Je connaissais de nom cet auteur mais je n’avais pas encore pris le temps de m’y mettre, c’est chose faite et je suis fan. Comment vous parler de ce que je viens de lire ce soir ? Nous sommes en présence ici d’un récit très contemplatif, les bulles sont rares, les planches souvent vierges de toutes paroles. Le dessin est épuré, le noir et blanc est tout à fait approprié, intense, c’est simplement beau. Le séquencement des planches, l’évolution de l’histoire nous embarquent en pleine mer, dans ce phare, dans la vie triste de cet homme qui n’a comme compagnon qu’un poisson rouge et son imagination… Les nombreuses planches exemptes de toute parole se lisent vite, certes. Mais on veut rester à contempler ces vastes étendues d’eau, ce phare majestueux, geôle malgré lui de cet homme. Et la fin… La fin est…
Cool, en plus d’avoir emprunté ‘Tout seul’ à la médiathèque, j’ai aussi pris une autre bd de Chabouté : ‘Construire un feu’, adaptation bd d’une nouvelle de Jack London. Allez je m’y mets 🙂

Note 5/5 

Doy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s