Moriarty + Fleur

L’Akwaba – Samedi 29 janvier 2011

Oubli réparé, n’est-ce pas Del ? Il est vrai qu’un tel concert méritait bien un post, tant la soirée était sympa de bout en bout. Donc, pour résumer, sur les conseils de Del, nous voilà à l’Akwaba le 29 janvier dernier pour écouter Moriarty, un groupe vraiment étonnant par de nombreux aspects. Il faut l’avouer, j’étais passée complètement à côté de cette date…
La première partie – une jeune chanteuse nommée Fleur, accompagnée d’un guitariste – n’était pas déplaisante malgré un répertoire un peu immature… et quelques fausses notes… Carton rouge en revanche à l’assistance qui semblait se foutre éperdument de l’artiste et était clairement là pour Moriarty. Selon moi, l’un n’empêche pas l’autre : un peu plus de respect pour les jeunes talents, qui passent souvent un mauvais quart d’heure en essayant de « chauffer » les salles, ne leur ferait pas de mal ! Passons…
Et puis, enfin, Moriarty : un groupe, des instruments aux sonorités envoûtantes, une chanteuse à la voix hors du commun, un univers à part… Le groupe présentait ce soir là les nouvelles chansons d’un album à paraître en avril prochain. Véritable moment de bonheur musical ! Et que dire des reprises de « Get Whiz but this is a lonesome town » ? Tout simplement magique, car les chansons de cet album resteront gravées dans ma mémoire, en souvenir d’une période très particulière de ma vie.
Bref,
cela donne envie d’aller à de nombreux autres concerts !

Shifue.

Publicités

JP Nataf + Gaëtan Roussel

Passager du Zinc – Samedi 27 novembre 2010

Pas toujours cool la vie… Heureusement qu’il y a parfois des occasions qui permettent de s’évader, de penser à autre chose. C’est du vécu, me direz-vous ? Eh bien, vous n’êtes pas loin de la vérité…
Ce soir là – le 27 novembre, en l’occurrence – l’affiche était prometteuse et je n’ai pas été déçue. Ce concert, je ne pouvais pas le rater ! Pour JP Nataf ? Oui, certes, c’est vrai que j’aime bien ses chansons, même si je dois avouer que je ne connais pas tout son répertoire. Pour Gaëtan Roussel, alors ? Bingo, vous avez trouvé. Bon, il se trouve qu’en plus je suis arrivée le soir du concert gonflée à bloc : en écoutant en boucle Ginger dans ma voiture tous les jours depuis quelques semaines, j’étais quasi incollable sur les paroles de ses 11 chansons, toutes bien, ce qui est rare même chez les artistes que l’on aime. Et le concert alors ? Rock à souhait, populeux (record d’affluence dans la salle, où j’avais déjà eu l’occasion d’assister à deux autres concerts), un JP Nataf fidèle à son image d’ermite inspiré et un peu poète, et… un Gaëtan Roussel (Angoussel pour les intimes, enfin je me comprends…) magistral : simple, sympa, une voix reconnaissable entre mille, grand, du charme… Euh, je m’égare là… J’ai particulièrement aimé les morceaux : « Dis moi encore que tu m’aimes » et « Les belles choses », comme sur l’album d’ailleurs.
Bref, je vais pas en faire des caisses, mais par les temps qui courent, tous les bons moments étant bons à prendre, je ne me suis pas faite prier (« Help myself »). A quand le nouvel album et la tournée des Red Hot Chili Peppers ????

Shifue.

Revolver

Revolver – Passager du Zinc

Lorsque nous avons vu que Revolver passait aux Passagers du Zinc, nous nous sommes dits avec Doy que ça pourrait être sympa, pour notre deuxième concert ensemble, d’aller voir ce jeune groupe talentueux découvert peu de temps auparavant sur W9 (chaîne bien connue pour passer de la très bonne musique le matin au réveil).
Pour moi c’était une grande première car je n’étais jamais allée aux Passagers du Zinc, malgré mes origines avignonnaises. Dès notre arrivée, nous avons constaté que l’assistance était loin d’être composée seulement de groupies, mais qu’il y avait également beaucoup de trentenaires comme nous, ainsi que des « seniors », sans doute nostalgiques de la musique anglo-saxonne des années 60, dont Revolver se réclame ouvertement. Nous avons au final passé une très bonne soirée, trouvant le groupe bien en place et en phase avec le public. Après un chaleureux rappel, le groupe a rejoué « Get around town ». De jeunes artistes en devenir, que nous ne manquerons pas de suivre…

Shifue.

A mon tour d’émettre un avis sur ce groupe connu de nos services depuis peu. Effectivement W9 nous a permis de découvrir ce groupe, entre les excellents David Guetta, Jay Z et les cultissimes Black Eyed Peas et Diams. Comment on dit ? Mouarf, lol, ptdr ? Enfin bref des fois y’a des trucs bien quand même, comme Revolver.
Pour info ces 3 jeunes se revendiquent des influences des Beatles puisque leur nom est le nom d’un album des suscités … CQFD ! C’est vrai qu’en les écoutant on entend un peu des Beatles, mais aussi du Johnny Cash et bien d’autres. Nous avons également eu une belle reprise de Joséphine de Chris Réa.
Moi je dois bien avouer que j’ai beaucoup aimé ce groupe, leur pêche, l’énergie dégagée. On pourra se remémorer que ces 3 jeunes gens ont été nommés cette année aux Victoires de la musique 2010 dans les catégories « Album révélation » (remporté par Yodelice) et « Révélation scène » (remporté par Izia).
Je peux donc affirmé haut et fort et personne ne me fera taire, on a passé une bonne soirée…

Doy.