De retour…

De retour

Et si je m’y remettais ?

Décembre 2012,  3 ans et 8 mois depuis mon dernier post sur notre petit blog, sans avoir partagé, sans avoir laissé une trace de mes lectures, sans avoir posté de photos… Ce matin je me dis qu’il est temps de revenir, car j’en ai une furieuse envie !!! Envie de me faire plaisir d’abord en postant quand ça me prend, envie de me rappeler ce que j’ai lu, ce que j’ai vu, envie de ne pas me prendre au sérieux, envie de le partager avec celles et ceux qui passeraient ici par hasard ou non…

3 ans 8 mois c’est long, on peut y faire beaucoup de belles choses et c’est bien ce qu’on a fait ma moitié et moi, à commencer par la petite dernière qui rentre à l’école demain. Que le temps passe vite !!! Un ptit bout de fille au caractère bien trempé qui se définit elle même comme étant « le capitaine », ça promet… Ses parents vont en chier et je n’aimerais pas être à leur place…

Revenons à nos mouflons : je suis de retour dans notre blog – à mon aimée shifounette et moi – et je compte bien m’y faire plaisir. DE RETOUR je vous dis !

Doy.

Publicités

Génération publicité

Je voudrais vous parler aujourd’hui d’un sujet qui me concerne directement : l’influence de la publicité sur les enfants et la société de consommation comme mode normal de fonctionnement de notre société contemporaine.
Pas moins de trois fois cette semaine, j’ai pu en faire l’expérience avec mes deux cobayes préférés âgés de 9 ans 1/2 et 5 ans. Bon, j’avoue, c’était plutôt rigolo voire très rigolo, mais en me posant deux minutes et en essayant de faire fonctionner mes neurones (pas simple sur un sujet pareil), le rire s’est rapidement mué en saisissement…
Acte 1 : Lundi soir à la table du dîner,
ma fille aînée nous raconte une blague de Toto. Le cancre, incapable de réciter sa poésie, se fait renvoyer par sa maîtresse et sort de la classe en chantant « Vous les copains, je nvous oublierai jamais / Di doua di di doua di dam di di dou ». Bon, à moi tout de suite la chanson m’évoque Sheila et ses couettes… (bien qu’à l’époque je n’étais pas encore née, et oui !). Eh bien pour ma fille, c’est la musique de « la pub du saucisson » !
Acte 2 : Mercredi soir, toujours à la table du dîner (décidément !), son petit frère pas en reste me dit : « Maman, les singes pour manger des bananes ils vont dans les bananiers, tu sais les arbres qui vendent des bananes… ». Oups, pardon ? J’aurais loupé un épisode ?…
Acte 3 : Hier soir, où ça déjà ? Ah oui, encore à table… Rebelote, ma fille et la publicité : je lui demande le menu du midi à la cantine : « du poulet Le Gaulois » !!! Traduisez : un cordon bleu de volaille…

La morale de l’histoire ? Nos chères têtes blondes (en tout cas les miennes…) sont déjà, malgré leur jeune âge, sous l’emprise des marques et des groupes de la grande distribution. Et on pourrait en dire autant des marques de jouets, vêtements, etc… dont la télévision les abreuve à longueur de dessins animés.
Je vous vois venir. Vous allez me dire qu’il ne tient qu’à moi de les en détourner et de ne pas les coller devant la TV pour avoir la paix. Certes, ils sont consommateurs d’images et même en redemandent parfois, je ne peux le nier. Mais force est de constater que les annonceurs s’y prennent également parfaitement bien pour utiliser les « minutes de cerveaux disponibles » de nos zouzous.

Quelles leçons tirer de tout cela ? Doit-on en conclure que ce phénomène est purement générationnel ?
Rien n’est moins sûr ! La preuve, regardez un peu la couverture de l’ouvrage que j’ai utilisée pour illustrer mon propos ! Ca ne vous rappelle rien par hasard, ces personnages de publicité des années 80-90 ? Eh bien oui, la publicité était déjà là « à l’époque » (comme dit mon fils, sic !) pour nous vanter les mérites qui de la lessive qui lave plus blanc que blanc, qui des yaourts au bon lait de nos grands-mères…
Sauf qu’aujourd’hui on assiste à mon sens à un changement d’échelle sans précédent, dans la mesure où la publicité est conçue dès le départ pour différentes catégories d’âge et de sexe, voire même différentes catégories sociales. Et les enfants ne sont plus épargnés car ils sont des consommateurs potentiels.

Que le parent qui n’a jamais cédé devant le regard de merlan frit de son rejeton, tenant à la main un jouet, livre, paquet de céréales… quelconque à la caisse d’un supermarché, me jette la première pierre !

*** Merci ***

Après une aussi belle déclaration, que dire de plus sinon « Merci » mon chéri,
merci de m’aimer comme je suis, d’être là pour moi, de rendre ma vie plus belle tous les jours qui passent…
Cette journée d’anniversaire était merveilleuse et restera longtemps gravée dans ma mémoire.

Je t’aime

Ta Coquinette

Un jour spécial…

Aujourd’hui c’est un jour un peu particulier. En effet ma moitié, la femme que j’aime, celle que je regarde avec les yeux qui pétillent, ma Shifue adorée fête son anniversaire. Bien entendu je vais lui dire de vive voix, lui offrir de jolis cadeaux (enfin j’espère qu’elle les trouvera jolis en fait, zut, j’ai un doute maintenant c’est malin…) mais ce qui va être bon c’est que nous passons la journée ensemble, en amoureux… Comme diraient les jeunes « on va se gaver ». 

Mais pourquoi faire un post (d’ailleurs je précise qu’en fin stratège que je suis j’ai écrit ce post en avance, y’a pas rien là ?) alors que nous allons passer la journée en tête-à-tête me direz-vous ? Ah oui bonne question Elkabbach merci de l’avoir posée ! Tout simplement parce que j’aimerais, par le biais de ce blog, laisser une trace de l’amour que j’ai pour ma Coquinette. Je souhaite dire à ceux qui passent ici, par hasard ou non, que l’amour est une put.. sacrée bonne invention.

Bon Anniversaire ma Shifuenette et pour toi voilà quelques sourires pour égayer ta journée**))

Doy.

C’est la rentrée…

Quelle période plus propice que le mois de septembre pour faire un come back après plusieurs semaines de silence ? Vaste question me direz-vous… En tout cas, moi, c’est ce que je pense. C’est un peu dans l’état d’esprit dans lequel je me trouvais chaque année à la veille de la rentrée des classes que je me retrouve d’ailleurs aujourd’hui : à la fois impatiente (d’écrire, de partager des lectures, des coups de coeur, des humeurs…) et fébrile (vais-je savoir encore quoi dire, est-ce que cela présente un intérêt, et si oui pour qui ?). Ce qui est sûr c’est que je suis heureuse de revenir écrire sur ce blog qui m’est cher à plus d’un titre.
Et puis tous les changements dont vous a parlé Doy (nouveau look, nouvelles rubriques…) sont autant de nouveautés qui donnent envie de prendre le temps d’écrire quelques lignes pour adoucir le quotidien, en témoigner, ou encore le transcender… Même si nous vous ferons sans doute part, à certaines occasions, de coups de gueule. Car il nous arrive aussi d’en avoir, comme récemment sur certains sujets de société (caricatures religieuses, sortie de l’iPhone 5 sur fond de crise économique…). Bref, installez-vous ici comme chez vous, c’est à dire comme nous nous y sentons nous, et comme vous l’a dit mon chéri faites nous part de vos remarques, critiques et autres commentaires. C’est aussi pour cela que nous écrivons, pour échanger et partager !
Je terminerai ce billet de rentrée en vous disant que, tout comme Doy, je vais essayer de vous proposer moi aussi quelques photos, en toute humilité car je ne suis qu’une jeune padawan face au maître qui m’a tout appris. J’ai décidé en effet de faire un « travail » sur le quotidien, en prenant en photo tous les matins mon bol de café au lait. Hé ho, qui c’est qui s’esclaffe là ? Qu’est-ce qu’il y a de rigolo dans ce que je viens d’écrire d’abord ? Bon, vous n’êtes pas convaincus ? Ce n’est pas grave, moi j’ai envie de faire ces photos, alors même si cela vous semble dérisoire et futile, voire inintéressant au possible, je peux tout à fait le comprendre. Mais c’est en mon pouvoir de décider ce qui figurera ou non dans ces colonnes, donc il y a de fortes chances que vous y retrouviez parfois, au détour d’un article, des volutes matinales de café. Ne vous en déplaise… Gnark, gnark, gnark, et bien le bonjour chez vous !

Shifue.

Réouverture des portes !

Après quelques semaines de silence nous revenons en ces lieux pour partager nos coups de coeurs, nos coups de gueules. A nouveau, nous allons très humblement essayer d’exprimer ce que nous ressentons, partager ce que nous aimons, narrer ce que Shifue et moi-même vivons. Si par le plus grand des hasards quelqu’un passait par ici et trouvait des posts pertinents, intéressants voire marrants nous serions ravis.
Vous avez du remarquer qu’on a refait les peintures, pour que vous vous sentiez bien, alors prenez votre temps, enlevez vos godasses, prenez un café et enjoy… A titre personnel nous ça nous plait, ça nous correspond, on aime quoi. Les peintures sont certifiées sans plomb, vous pouvez lécher votre écran, vous ne risquer rien d’autre que d’être ridicule…

En plus des catégories habituelles (lectures, randos, concerts etc.) je vais ajouter d’autres petites choses dont j’ai envie de parler ici. Vous pourrez voir des photos de tout et de rien, prises aux grès de nos week-end, en fonction de nos envies. N’hésitez pas à commenter celles-ci si elle vous plaisent, ou pas. Je vous parlerai aussi d’autres petites joyeusetés mais chaque chose en son temps.

En guise de premier post de la nouvelle formule j’ai envie de vous faire partager un objet fashion, un objet mode, un objet ondule ton corps face à la caméra, j’ai nommé le t-shirt de Gallodrome « Demain j’arrête ». Avec ce t-shirt messieurs vous serez assurés d’être au top de la branchitude houblonesque, au sommet de la fashion week Lilloise, au nirvana du sex-appeal-pils touch… Perso il reflète tout à fait mon état d’esprit…

Quoi qu’il en soit et pour être sérieux, heureux de revenir écrire ici ce que je pense la haut (comprenez dans ma tête mais bon pas trop haut quand même puisque je suis pas grand mais c’est une façon de parler bref..)

Doy.

De retour…

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas écrit ici, et j’avoue que ça me démangeait un peu de reprendre du service ces dernières semaines… Manque de temps, manque de motivation, peu de lectures au cours des mois écoulés depuis mon dernier post. Bref, passons sur les raisons de cette absence pour essayer de reprendre un rythme plus régulier.

Ah si, quand même, au moins un événement à noter pendant cette période de silence : LE concert des Red Hot Chili Peppers à Bercy, mardi 18 octobre 2011, que j’attendais depuis tellement longtemps ! Au final, un excellent souvenir : un moment de pur rock, un show extraordinaire, bref les Red Hot au meilleur de leur forme ! Oui, je sais, je ne suis pas très objective…

Ah, et puis en ce début d’année, je me plie volontiers au jeu des bonnes résolutions : tout d’abord, essayer de passer le plus de temps possible avec les personnes qui me sont chères, ces moments là n’ont pas de prix ; lire, sortir, randonner etc, pour écrire plus de posts que l’année passée (ça ne devrait pas être difficile…) ; enfin, devenir une déesse de la guitare électrique (hé hé : Jimi Hendrix et John Frusciante n’ont qu’à bien se tenir !).

Bon, j’arrête là mes élucubrations pour me mettre dare-dare au prochain post ! Encore une belle et heureuse année 2012 à toutes et tous !

Shifue.